Comment faire soi-même un bracelet shamballa ?

Shamballa fait soi-même

Dans la mesure où la grande tendance est au « do it yourself », comment ne pas consacrer un article aux bijoux à faire soi-même. Je vous propose un tutoriel sur comment fabriquer un bracelet shamballa en deux tours de main.

Matériel et fournitures

C’est vrai, la mode des shamballas était lancée il y a deux ou trois années de cela. Et l’été dernier, certaines d’entre vous ont déjà du troquer les leurs contre les rainbow loom. Toutefois, pour moi, de par leur élégance, ces bracelets d’inspiration tibétaine restent de grands classiques. De plus, c’est très facile à réaliser soi-même.

Je vous assure, il suffit de comprendre le principe et c’est un véritable jeu d’enfant par la suite. Mais avant d’arriver au tutoriel, voici une petite liste des fournitures indispensables à la création de ce bijou. Bien sûr l’idéal serait de pouvoir vous offrir d’authentiques perles strass Swarovski. Leur inconvénient ? Leur prix élevé.

À défaut, on trouve facilement sur le marché des perles exactement du même style. En verre, en métal ou plastique ces dernières sont disponibles dans toutes les couleurs. C’est ce que j’utilise. Et pour le corps du bracelet, vous devez également avoir en votre possession un cordon noir, de préférence en coton ciré. Sinon, un fil pour bijou fera très bien l’affaire.

Votre bracelet shamballa étape par étape

Vous aurez besoin d’un cordon d’une trentaine à une quarantaine de centimètres. Ce dernier fera office de trame du milieu de votre bracelet. Mon astuce pour enfiler les perles très facilement et rapidement ? Je brûle l’autre extrémité avec un brûleur à gaz et j’appuie dessus pour former une petite boule. Je commence toujours par la perle de fermeture. Une fois que j’ai enfilé le nombre désiré, je sécurise le tout en faisant un nœud sur les extrémités.

À l’aide d’une épingle à nourrice, je fixe le tout sur un petit coussin. J’isole une perle à un centimètre des autres. Par la suite, je m’attaque à la réalisation des points macramés. Pour ce faire, j’ai besoin d’une autre corde, mais cette fois-ci d’une longueur d’environ un mètre cinquante. Je passe le fil sous la trame principale. Je le noue sur ce dernier en m’assurant que les fils de gauche et de droite soient de la même longueur. Je débute le tissage avec le cordon droit en le passant au-dessus du fil principal. Ensuite, je fais passer le cordon de gauche tour à tour sur celui de droite, puis sur la trame principale pour le ressortir sur la boucle formée par le premier. Je tire et me voilà avec mon premier nœud plat.

Je remonte une autre perle et je refais la même manipulation, mais cette fois-ci dans le sens inverse. Petit à petit, le bracelet commence à se former et je m’arrête seulement lorsqu’il n’y a plus de perles. Pour terminer, je glisse deux petites perles de rocailles aux deux extrémités de mon fil du milieu. Et pour obtenir le système de fermeture coulissant, je les superpose les enferme dans de nouveaux nœuds plats tissés à l’aide d’un autre cordon de soixante centimètres.

Écrit par Elsa le dans Trucs et astuces

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : rmjhbsgmbj